top of page

Guerre en Ukraine : Les Objectifs de l'Ukraine

Dernière mise à jour : 16 févr. 2023





Cette nouvelle année 2023 commence avec pour la plupart d’entre nous la même question : la Guerre se terminera-t-elle cette année ? La réponse c’est qu'il est difficile de le savoir. Certains prétendent qu'en effet la Guerre se terminera cette année car soit l’Ukraine réussira à briser le front russe (ce qui amènera donc à une défait générale de la Russie), soit que la Russie finira par atteindre ses objectifs en ayant recours à la stratégie du rouleau compresseur et que la masse des mobilisés suffira pour briser l’armée ukrainienne en dépit des se équipements modernes et de son moral. D’autres prétendent que non, la Guerre va continuer pour les années à venir car celle-ci semble se figer sur place et devient une guerre d’usure.


Pour ma part je pense que s’il est utile de faire des pronostics et essayer de deviner ce que nous réserve l’avenir, le plus important reste le fait de déterminer un plan et de mettre tous nos efforts dans son accomplissement en espérant que le destin nous soutiendra. Je vais donc non pas dan les prochains articles analyser le cours de la Guerre mais plutôt analyser, acteur par acteur, les objectifs et les possibles dénouements pour déterminer quels sont les scénario acceptables ou catastrophiques pour chacun d’entre eux, et enfin déterminer quel est le scénario qui donne le meilleur résultat pour chacun (sauf un).


Ukraine


L’Ukraine n’a qu’un seul objectif : la libération de son territoire. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, une simple fin des hostilités ne lui est d’aucune utilité. En effet, abandonner ses territoires à une annexion illégale par un ennemi étranger occupant votre pays n’est pas un résultat souhaitable et s’apparente à une défaite. Le Gouvernement et le Président n’y survivraient pas politiquement, le moral de l’armée et de la Nation tout entière s'effondrerait, les pertes humaines (autant civiles que militaires) seraient en vain. Une paix négociée, une trêve ou un armistice sont inacceptables pour les ukrainiens tant que leur pays est occupé. Et ceci est d’autant plus vrai quand on sait que la Russie occupe des terres riches en ressources (autant sur le plan naturel qu’industriel) et la façade maritime (à l’exception d’Odesa) de l’Ukraine. L’Ukraine est donc coupée de ses nouvelles ressources en hydrocarbures et ses ressources traditionnelles affiliées à ces terres, et toute sa projection maritime et donc sa capacité à commercer avec le monde. Certains estiment que ces terres représentent à peu près un tiers du PIB ukrainien d’avant-guerre. Ne pas les récupérer alors que l’Ukraine doit se reconstruire et devra payer ses dettes envers l’Europe est du suicide pur et simple.


La tragédie, c’est que ce scénario pourrait arriver. Si les pertes deviennent insupportables, si les moyens techniques viennent à manquer, si le financement s’évanouit, l’Ukraine n’aura plus le choix. Elle se verrait imposer une paix humiliante car elle ne serait pas en mesure de libérer son territoire. Une telle paix bénéficierait donc forcément à Poutine au détriment de l’Ukraine. Il est donc impératif pour l’Ukraine de gagner et de voir ses besoins couverts par l’assistance occidentale. Elle doit gagner avant que ses ressources ne s’épuisent.


Mais le peut-elle ? Tous les experts que j’ai écoutés sont perplexes. Ils n’excluent pas une Victoire de l’Ukraine, bien sûr. Ils admettent parfaitement qu’une autre offensive réussie est possible si l’Ukraine obtient les moyens nécessaires pour la mener. Mais ils s’accordent sur un chose : les opérations réussies à Kharkiv et Kherson ne sont plus envisageables. La Russie est désormais en position défensive sur l’essentiel du front (ce qui la met en position d’avantage), elle a appris de ces erreurs, elle a massé son personnel de mobilisés pour couvrir les failles sur le front, elle sait où les opérations pourraient avoir lieu. Briser le front russe devient une tâche extrêmement difficile. Cela n’est possible que si l’Ukraine bénéficie de tous les équipements dont elle a besoin et encore, la livraison de ces équipements n’est pas une garantie de Victoire.


Si les opérations de libération échouent, l’Ukraine n’aura qu’un seul espoir : l’écroulement du régime de Poutine à l’intérieur. Cet écroulement peut d’ailleurs être la seule solution réellement profitable à l’Ukraine. Repousser la Russie hors de son territoire ne sera qu’un résultat temporaire, si le régime ne change pas en Russie, l’Ukraine sera toujours en danger. La seule option pour garantir un avenir prospère, stable et paisible pour l’Ukraine demeure une Révolution en Russie. Cette Révolution n’est possible que dans deux scénarii : Victoire de l’Ukraine sur le front (ce qui ne garantira pas une Révolution mais peut la faciliter), soit un soutien de l’Ukraine pour la Révolution russe (ce qui n’est pas non plus une garantie mais a au moins l’avantage d’agir directement pour le bien-être de l’Ukraine).


L’Ukraine ne doit pas choisir entre ses scénarii. Elle doit mettre en oeuvre les deux. Si les deux aboutissent, le résultat sera excellent. Si un seul aboutit, il peut faciliter l’aboutissement de l’autre (Une Victoire accélèrera la Révolution en Russie / Une Révolution en Russie favorisera la Libération de l’Ukraine).

Tous les autres scénarii seront catastrophiques pour l’Ukraine. Y compris l'effondrement de la Russie. L’Ukraine ne doit en aucun cas espérer l'effondrement de la Russie car sans Russie, il n’y aura personne pour payer les réparations, et les risques pour l’Ukraine et le monde entier seront décuplés à cause des Guerres internes dans l’espace russe et à la dispersion de l’arsenal nucléaire russe (sans oublier le flux de réfugiés).


L’Ukraine a besoin d’une Victoire absolue pour libérer son territoire et une Révolution Russe pour garantir son avenir. Elle doit mettre tous ses efforts dans ces deux directions.


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page