top of page

Guerre en Ukraine : Les Avantages du Régime Poutinien ... Et sa hantise

Dernière mise à jour : 20 févr. 2023




Pour le régime de Poutine l’objectif principal serait désormais le gel du conflit. Il y a un besoin urgent de réarmement, de réorganisation et de restructuration de l’économie. Les désastre de l’an passé ont mis Poutine dans une situation difficile, ses objectifs de conquête de Kyiv, de changement de régime, etc … ne sont plus possibles (pour le moment en tout cas). Mais il détient toutefois un avantage … tant qu’il ne perd pas il peut continuer cette Guerre. C’est là un grand paradoxe … L’Occident et l’Ukraine n’ont aucun intérêt à ce que le conflit perdure alors que pour Poutine, le temps n’est pas vraiment un problème (sauf si l’économie venait à s'effondrer, créant un contexte révolutionnaire à même de mettre fin à son règne).


Bien sûr, Poutine cherche à tout prix à obtenir une quelconque victoire sur le champ de bataille (d’où son obstination à Bakhmut) car s’il en obtient une, il pourra prétendre avoir réussi son objectif. S’il réussit à conquérir Sloviansk, il pourra prétendre avoir “libéré” le Donbass et pourra ainsi geler le conflit pour un temps. Maintenant reste à savoir si ce gel serait temporaire ou permanent. Je pense personnellement qu’il sera temporaire car Poutine, une fois ses forces reconstituées (munitions, personnels, etc …) repassera à l’offensive, j’en suis sûr.


La question d’une capacité de la Russie à équiper, mobiliser des troupes et à maintenir son économie à flot sont les questions principales pour le Gouvernement russe en 2023. Et c’est bien pour se concentrer sur ces questions que le gel du front est tellement crucial pour Poutine. Mais si le front ne s'effondre pas, et si les répressions toujours plus croissantes réussissent à maintenir la population russe à genoux, la poursuite des hostilités ne pose pas de problèmes pour le maintien du régime, au contraire, elles le renforcent. Poutine peut continuer à jouer son rôle de chef de guerre, et l’état d’urgence continuera à justifier les mesures coercitives internes et les difficultés économiques externes.


C’est un avantage considérable … Si rien d’autre ne vient perturber l’horizon. Car une montée du mécontentement en Russie, un désastre sur le front, une crise économique profonde, une fronde des élites ou la désillusion de la population peuvent amener ce que Poutine craint le plus : une Révolution. C’est pour cela que tout son regard est porté sur l’écrasement de celle-ci. C’est le plus grand danger pour lui. C’est sa hantise. Le maintien du conflit, jumelé à un gel du front sont la priorité absolue pour Poutine pour rester au pouvoir.


Nous sommes donc devant une situation dans laquelle les ukrainiens ont besoin de gagner rapidement ou de voir une Révolution éclater en Russie alors que pour Poutine l’essentiel c’est de tenir sur la durée, geler le conflit et écraser la Révolution avant qu’elle n’éclate tout en maintenant la pression sur l’Ukraine. L’avantage semble tourner vers Poutine sur le front vu la mobilisation et les leçons tirées par le commandement russe des erreurs de l’année 2022. Seule une Révolution peut garantir à 100% une défaite de Poutine.


Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page